Les différents type de roues (roller et patin)

Les différents type de roues (roller et patin)

Sachez qu’une roue de patin à roulettes est constituée de deux éléments inséparables :

La partie centrale (le noyau) est le plus souvent en nylon ou en rilsan mélangé à des fibres de carbone pour augmenter encore la solidité. Situé au centre de la roue, le noyau est de diamètre variable. En son centre logent les roulements et l’entretoise. La textura du noyau peut être en nylon, en plastique composite, en composite de carbone ou encore en aluminium. Il peut être ouvert (ventilé) ou fermé (plein). Son poids moyen est de 30 g.

la gomme (ou sur-noyau) est généralement en polyuréthanne : c’est cet accessoire (certains vendeurs vous diront même que le patin est l’accessoire de la roue) qui vous reliera au sol.

Il existe de très nombreux modèles de roues. Vous choisirez les vôtres en fonction du type de glisse recherché ; quatre points essentiels doivent alors retenir votre attention.

Le diamètre : Il oscille entre 40 et 82 mm. Une grande roue vous procure confort et vitesse, tandis qu’une roue plus petite favorise une certaine maniabilité et permet l’accélération. Une grande roue augmente aussi la stabilité. Toutes les grandes roues ne se montent pas sur toutes les platines, soyez vigilant lors de l’achat. Certaines roues appelées antirockers se distinguent par leur très petit diamètre et leur utilisation spécifique pour l’agressif.

La dureté

La dureté des roues influe sur leur durée de vie, d’elle également dépend l’absorption des chocs, l’adhérence et dans la plupart des cas la vitesse. Cette dureté se mesure selon une échelle graduée de 74A à I OOA.

Plus l’indice est élevé, plus la gomme est dure, moins importante est l’usure et plus faciles seront les dérapages. A l’inverse, plus l’indice est bas, plus la roue est tendre, mieux vous passerez sur les sols imparfaits et plus votre adhérence au sol est importante. Par ailleurs, la température extérieure joue également un petit rôle non négligeable : s’il fait très chaud, la roue sera plus molle que s’il fait très froid. En résumé, pour vos barouds en Equateur, évitez les roues de 74A ou 76A (elles friseraient alors la liquéfaction !).

Le profil

Les différentes caractéristiques des roues dépendent aussi de leur profil. Les roues sont ainsi profilées pour une utilisation spécifique. La stabilité et l’adhérence dépendent de la largeur de l’empreinte au sol : plus le profil est large, plus la stabilité est grande, plus le profil est étroit, plus la roue est rapide.

Elliptique : Ce profil est très courant. Idéal pour la course et la randonnée, il réduit le frottement au sol ainsi que l’adhérence mais rendra vos dérapages plus difficiles à maîtriser. Vous irez plus vite, mais restez vigilant sur route mouillée.

Rond : Ces roues permettent de rouler assez rapidement avec une bonne stabilité ; elles facilitent aussi les dérapages ; les pratiquants de fitness et surtout les hockeyeurs y trouveront leur compte. Cependant, le gain d’adhérence augmentera la résistance au roulement.

Carré : Ce type de profil a été conçu pour ‘ le roller acrobatique, car il favorise une grande stabilité. Mais il ne convient pas pour les grandes distances.

La composition : Elle varie d’un modèle à l’autre et détermine les caractéristiques générales de la roue (adhérence, amortissement et rebond). Le rebond d’une roue est déterminé par l’énergie que celle-ci peut restituer après l’avoir emmagasinée ; la plupart des roues sont dites à « haut rebond ».

Une grande marque de roues a mis sur le marché un modèle de roues de même diamètre que les roues standard comprenant de minuscules chambres à air, ou encore des roues à crampons ou à rainures. La course à l’innovation est telle qu’il n’est pas impensable d’assister bientôt à l’apparition de rollers équipés d’un moteur GT turbo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *