Les platines pour rollers et leurs fixations

Les platines pour rollers et leurs fixations

La platine est aussi appelée châssis. C’est l’élément du roller qui assure la transition entre votre pied et les roues. Elle peut accueillir de trois à six roues de petit ou grand diamètre (44 à 1 10 mm) selon la discipline pour laquelle elle a été conçue.

La platine s’achète en général avec la chaussure, elle est donc très souvent de la même marque. Certaines platines se vendent en kit (Oxygen), vous pourrez donc le cas échéant remplacer vous-même une platine usée ou cassée.

Plusieurs qualités de châssis peuvent être utilisées pour composer la platine, les combinaisons des différents matériaux sont multiples, voir notre comparatif de patin à roulettes.

L’aluminium : Les châssis en aluminium sont presque aussi solides que les autres tout en restant plus légers. En revanche, ils sont plus rigides.

Le fer est très solide mais aussi très lourd. À éviter pour la compétition.

La fibre de carbone : Relativement léger, souple et solide, c’est un matériau assez polyvalent.

Le plastique (polyuréthanne, nylon ou fibre de verre) : C’est la matière la plus utilisée et la plus accessible financièrement. li y a de grandes chances pour que vos premiers rollers soient constitués de platines de ce type.

Le magnésium est aussi solide que l’aluminium et encore plus léger. C’est l’un des nouveaux matériaux utilisés dans la fabrication des platines.

Le titane : Le nec plus ultra. Infiniment léger mais très cher. Les vététistes l’ont adopté depuis longtemps pour les cadres de leurs vélos. Alors si vous avez envie de patiner

avec une plume sous les pieds…

Les fixations

Il existe quatre types de fixation de la platine à la chaussure variant selon la marque ou le modèle du roller :

Monobloc : La chaussure est fixée à la platine par moulage. Il n’y a aucune perte entre les transmissions de l’action à sa réalisation. Par contre, en cas de rupture de la platine, il vous faudra changer toute la paire de rollers.

Inamovible : La chaussure fixée à la platine par des rivets est indémontable ; on pourra cependant, si besoin est, la changer en faisant appel à un cordonnier possédant une pince à riveter.

Amovible : La chaussure peut encore être fixée à la platine par des vis. Ce type de fixation, très ingénieux, permet plusieurs réglages (avant, arrière, latéral) et surtout le remplacement rapide de la platine en cas de casse.

Step-in : Ce système de démontage ultrarapide permet l’enlèvement ou la mise en place de la platine sans outils et en quelques secondes tout en serapprochant de la qualité de fixation des autres systèmes. li est très appréciable pour associer le roller à un autre mode de transport.

Les platines

Les platines peuvent être articulées suivant différents modes.

Le power-stroke est une platine articulée sur l’avant, équipée d’un axe de rotation situé entre les deux roues avant. Cette articulation se fait par un système comportant un bloc de compression agissant sur la roue avant. Son rôle est de permettre un meilleur amortissement avant et surtout un meilleur contact des roues avec le sol lors du patinage.

Le spin wholes est une platine suspendue dont la partie supérieure s’articule sur un axe situé entre la première et la deuxième roue. L’amortissement est assuré sur l’arrière par un ressort permettant l’absorption des vibrations. Ces platines sont étudiées pour rouler sur tout terrain, même très mauvais.

Le raps (chez Rotrax) est une platine à propulsion prolongée. Lors de l’impulsion, le talon se décolle et l’appui avant est fortement accru.

L’active ground control (chez Rossignol) : La platine est articulée autour d’un axe, la sensibilité de l’articulation se fait par l’intermédiaire d’un tampon d’élastomère.

Il existe encore d’autres types de platines.

Les Varioline : La position des roues sur la platine est réglable, ce qui offre la possibilité de modifier l’espace entre les roues. Les platines Varioline ont pour objectif de répondre aux doubles besoins de stabilité et de maniabilité.

Les V Line (chezAskom): Les roues sont inclinées alternativement du côté interne et externe de la platine (deux roues de chaque côté): ce qui, après une prise d’angle, ne laisse deux roues en contact avec le sol ; il en résulte une meilleure maniabilité.

Les platines peuvent comporter plusieurs options en fonction de leur spécificité.

Le réglage latéral vous offre la possibilité de déplacer la platine plus ou moins au milieu de la coque.

Le réglage longitudinal vous permet de reculer ou d’avancer la platine par rapport aux pieds. Le rockering permet le réglage indépendant de la hauteur des roues. Il peut être présent sur deux ou quatre roues et son réglage peut être horizontal, vertical ou diagonal. Le rockering a pour effet de diminuer le nombre de roues en contact avec le sol, augmentant ainsi la maniabilité (mais diminuant d’autant la stabilité et la vitesse) ..

En fonction des marques et des modèles de platines, la manipulation du réglage rockering est plus ou moins aisée. Certaines marques ont mis au point un système rapide (Autorock). Une seule pression suffit et il n’est nul besoin d’outils.

Le système anti-vibration (A.V.S) : De plus en plus de marques équipent leurs modèles de coussinets internes ou externes qui ont pour rôle d’absorber la transmission des vibrations.

Le système permettant le démontage rapide des roues est excessivement pratique. Il suffit de desserrer l’axe, sans le retirer complètement de la roue, pour enlever celle-ci rapidement de la platine. Cependant les systèmes actuels ne permettent pas d’y associer le rockering.

Quelques chouettes gadgets seront par ailleurs utiles pour les « fondus » de street. Anti-rockers : Equipement de la platine permettant de rouler sur les deux roues des extrémités pour faciliter les figures.

Eight weels : Equipement de la platine permettant de rouler sur toutes les roues de la platine.

Slider : Barre (en métal ou téflon) située au milieu de la platine permettant une glisse perpendiculaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *