Comment se protéger en patins à roulettes ?

Comment se protéger en patins à roulettes ?

Les chutes en patins à roulettes sont généralement bénignes. Les accidents graves sont rares, souvent dus à la fatigue ou à des répétitions trop intenses.

Des chutes sans protections efficaces entraînent des lésions, le plus souvent du poignet, de l’avant-bras, du coude et du genou. Le coccyx peut être aussi malmené, sans oublier la colonne vertébrale, soumise à rude épreuve par les sauts, tacs-tacs, grinds, etc.

Les chutes sur la tête sont plus rares. Le hockey demande en particulier des efforts en résistance et en endurance. Composé d’une succession d’accélérations et de démarrages violents, ce sport est à prédominance anaérobie : les sollicitations cardio-pulmonaires sont très importantes. A déconseiller à ceux qui ne supportent pas les changements de rythme, ou qui ont connu une alerte cardiaque. Les pathologies du hockey, comme en glace, sont avant tout traumatiques (contusions, hématomes, fractures, luxations). Elles sont dues aux chutes et surtout aux nombreux contacts (adversaire, crosse, palet).

Les risques du roller sont donc le plus souvent liés aux chutes. Ils est également essentiel de bien choisir ces patins à roulettes. L’intérêt des patineurs est de bien se protéger. Précisons à ce sujet que le port de protections réduit d’au moins 90% le risque de lésions traumatiques. Qui veut patiner sans lésion ne sortira jamais sans protections.

Il vaut mieux aussi porter des protections pour éviter d’abîmer ses vêtements. Les protections actuelles sont efficaces mais Il faut bien les choisir en fonction de la discipline pratiquée et les prendre à la bonne taille (la plupart des fabricants proposent trois tailles).

Les protections sont maintenant colorées et il est possible de soigner son look tout en se protégeant. De plus en plus de fabricants proposent des kits de protection, comprenant les protège-poignets, les genouillères et les coudières : aux Etats-Unis, la panoplie complète est vendue systématiquement avec les patins.

Certains patineurs sont équipés de protections de la tête aux pieds, car ils pratiquent une discipline à haut risque qui les expose à des chutes violentes comme la rampe ou le roller hockey de compétition. Le goal de hockey par exemple donne l’impression de s’être équipé d’une armure médiévale .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *